19 oct. 2013

Top 10 des villes où il ne fait pas bon vivre

 


 
 
 
Vampires, croque-mitaine, bandits meurtriers, zombies ou tueur en série : dans nos univers de fiction favoris, il est des villes où il ne fait pas bon vivre !
 Top 10 des lieux où il est fortement déconseillé d’acheter un pied à terre !
 
 
 
 
 
10 :
 
 
Zion prend vie dans l’univers de Matrix, elle est la ville des hommes libres. Libre est un bien grand mot, non seulement ses habitants connaissent la terrible vérité sur la condition du monde (dans cette situation, ne vaudrait-il mieux pas vivre dans l’ignorance, bien au chaud dans la Matrice ? Tel est l’un des grands débats proposé par la trilogie) mais en plus, ils vivent dans la peur des machines. Et très honnêtement, les machines en question n’ont rien qui puisse inspirer la sympathie ! D’autant plus quand ses dernières décident de mener une grande guerre et de massacrer toute la ville jusqu'à ce qu'il n'y ait plus âme qui vive ! Alors certes, à Zion, on organise de grandes fêtes dans des cavernes, mais de façon générale, on s’abstiendrait bien d’y mettre les pieds ! (D’autant que la nourriture y parait plutôt mauvaise…)
 
 
 
9 :
 
Haddonfield… La pouponnière de Michael Myers. La ville a pourtant tout d’un endroit charmant, sauf bien sûr si vous êtes un adolescent. Pire encore si vous êtes une adolescente. Pire encore si vous êtes une adolescente baby-sitter. PIRE ENCORE si vous êtes une adolescente qui fait du baby-sitting le soir de Halloween ! En effet la ville de Haddonfield, décrite dans la saga « Halloween », est le théâtre de meurtres parmi les plus emblématiques du cinéma d’horreur. Alors un conseil, si vous avez un lien de famille avec les Myers ou les Strode, déménagez ! Loin, très loin. Sinon, évitez de trainer dans l’hôpital, de vous engager dans la police local et par-dessus tout, n’hésitez pas à partir en vacance loin de cet enfer durant les vacances de la Toussaint ;) Ps : un grand bonhomme portant un masque blanc et un couteau de boucher n’est pas un enfant qui fait du porte à porte pour récolter des friandises : c’est ce psychopathe de Michael Myers !


 
 
8 :
 
 
Pour des raisons évidentes, en tant qu’habitants de Gotham City, vous ne mourrez probablement pas de mort naturelle. Non, vous serez congelés, brûlés, torturés ou victime d’un attentat organisé par un type complètement cinglé adepte des déguisements. C’est ainsi. Alors certes, vous avez une petite chance d’être secouru par un certain Bruce Wayne (et de rencontrer Miss Catwoman) mais de façon générale, il m’apparait évident que la ville de Batman est à fuir. Ceci dit, vu le taux de criminalité anormalement élevé, les prix du mètre carré et des locations doivent être au plus bas ! Une affaire ? A vous de voir.

 

 

7 :
 
 
A moins d’être un sadique aux mœurs sexuelles un peu douteuses, vous ne trouverez pas de plaisir à vivre à Bon Temps. La célébrissime ville de True Blood, trou du cul de la Louisiane, a tout d’un endroit détestable. Le climat, les crocodiles, les américains puritains armés jusqu’aux dents, la police made in US, les religieux fanatiques, les drogues destructrices, les vampires tueurs et violeurs, les Ménades qui vous plongent dans des orgies bestiales et vous font bouffer des cœurs, les fées psychopathes, les sorcières possédées et mal intentionnées, les loup-garous drogués (presque aussi drogué que le sheriff), les panthère-garous qui violent à tir larigot, les fantômes pyromane etc… Etc… Dieu merci, on y trouve aussi de jolie jeune femme et de beaux vampires. Ainsi qu’un bar où il fait bon boir une bière et manger un hamburger, j’ai nommé le Merlotte. Pour autant, cela en vaut-il vraiment la peine ?

 

 

6 :
 
 
La ville des films « Scream », elle aussi a l'air d’un endroit charmant au premier abord. A ceci près qu’un tueur légendaire, plus ou moins issus de la fiction y sévit régulièrement. Un tueur qui ne meurt pas. Non pas qu’il soit de nature surnaturelle, mais il a tendance à passer le flambeau à un autre après s’être occupé de massacrer les jeunes gens du coin. D’autant que Ghostface ne se contente pas de vous traquer, il aime faire monter la pression, vous harceler, vous faire attendre pendant plusieurs jours, vous téléphoner… En somme, que du bonheur. Alors à moins d’aimer passer sa nuit pendu au téléphone, d’être un craque en culture horrifique ou bien d’être vous-même un psychopathe fan du travail de Ghostface (et de Sidney Prescott, ou de sa mère Maureen avec qui vous auriez eu des relations sexuelles au préalable) il est préférable d’éviter Woodsboro. D’autant que les adolescents y sont un peu particulier, un peu givrés. Premières victimes, ils sont aussi les premiers fans de ces massacres. Un vrai plaisir…

 

 

5:
 
 
Vous aimez avoir peur ? Vous êtes insomniaque ? Achetez une maison à Springwood et plus particulièrement dans la rue de Elm Street ! Vous allez adorer y séjourner. Vous serez pris de violents cauchemars qui vous transporteront dans un univers ultra-glauque. Un monde où vous serez traqués par un ancien pédophile et né du viol collectif d’une none dans un asile psychiatrique. Un homme brûlé vif par les parents enragés de la ville, revenu d’entre les morts sous la forme d’un croque-mitaine à la peau brûlée, munit d’un gant aux longues griffes d’acier. Un homme nommé Freddy Krueger qui n’aura de cesse que de vous entrainer jusque dans son antre ; la chaufferie où de son vivant, il commettait ses crimes immondes. Vous risquerez alors votre vie. Car si Freddy vous tue dans vos rêves, vous mourrez pour de vrai… C’est la règle. Alors vous vivrez dans la peur, vous deviendrez fous, drogués à la caféine et finirez par mourir dans des circonstances désastreuses. Des candidats ? Le 1428 Elm Street est à vendre (la maison aura besoins de quelques travaux) bel espace, beau terrain et belle vue pour un prix cassé ! Contactez-moi si intéressés ;)

 

 
4:
 
 
La capitale du pays de Panem dans la trilogie Hunger Games. Vous vous dites certainement qu’en vivant au Capitole, vous êtes des privilégiés. Il y a bien pire, après tout, vous pourriez être d’un District, affrontant la faim et la maladie. Au Capitole vous êtes riches et en bonne santé. Certes, mais serez-vous en bonne santé mentale ? Habitant du Capitole, vous serez refaits de la tête au pied, votre nez sera celui d’un tigre et votre peau sera teinte en rose. Parce que vous adorerez ça ! Habitant du Capitole, vous mangerez jusqu’à vous en faire vomir pour pouvoir continuer à manger. Parce que vous adorerez ça... Habitant du Capitole, vous mouillerez votre culotte à l’idée de voir de pauvres enfants s’entre tuer dans votre jeu de télé-réalité favoris ; les Hunger Games. Habitant du Capitole, vous serez cinglés et subirez la vengeance des Districts qui s’occuperont de vous bien comme il faut. Faisant de votre condition une religion du ridicule, vous mettant face à vos faiblesses ; l’incapacité de se débrouiller seul, de survivre sans aide, de combattre la vie. Enfin, les rebelles enverront vos enfants dans une édition particulièrement sadique des jeux, pour vous faire comprendre votre douleur. Alors ? Conquit ?



 
3:
 
 

Sunnydale en Californie, c’est un peu l’enfer sur terre. Vampires, sorcières, monstres et affreux démons. Telle est le quotidien et la vie nocturne très animée de cette ville. Alors certes, Sunnydale bénéficie d’une grande protection : la Tueuse ! Buffy ! Mais n’oubliez pas ceci : si Buffy réussit toujours à vaincre les vicieux méchants (franchement pas reluisants, plutôt barbares et sadiques) le méchant en question aura largement eu le temps de massacrer à droite à gauche. Sans massacre, Buffy ne se serait jamais rendu compte de son existence ! C’est un cercle vicieux ; le démon aura beau être vaincu, la chose vous sera égale puisque vous serez déjà mort dans d’atroces souffrances. Ajoutez à cela que Buffy s’en ira parfois faire la tête, pendant plusieurs mois, parce qu’elle n’est pas contente. Vous laissant dans un profond désarroi. Aussi, cerise sur le gateau, une apocalypse a lieu tous les mois de Juin à Sunnydale. Un évènement incontournable qui sera bien sûr déjoué par la Tueuse mais fera de très nombreuses victimes. La bonne nouvelle c’est que le taux de fécondité à Sunnydale doit être énorme ! Parce que si on s’amusait à compter le nombre de victime faite en un an, il y aurait de quoi se poser des questions sur le fait qu’il y ait toujours autant de monde ! D’autant qu’il est une incroyable joie de vivre à Sunnydale ! Puisque personne ne part, malgré que tout le monde meurt ou assiste au déchainement de l’enfer, nuit après nuit. Curieuse communauté que celle de Sunnydale. Mais tout ceci en vaut forcément la peine, pour apercevoir Buffy en démordre dans son cuir intégrale !  ;)

 
 
 
2:
 

Aaaah ! Raccoon City ! Ville du célebrissime jeu Resident Evil ! Raccoon et sa Police corrompue, son univers économique régie par une grande pharmaceutique aimant jouer avec la vie, pour les beaux yeux de l’argent et du pouvoir. Un chef de la police aux mœurs sexuelle carrément morbide pour une ville de mensonges honteux et parfaitement maitrisés. Aaah, Umbrella et ses laboratoires illégaux, travaillants sur des armes biologiques et des virus destructeur. Raccoon et son drame : la fuite du virus T, l’invasion de zombie, les massacres, la maladie, le cannibalisme, la peur, les araignées géantes dans les égouts, les chiens zombifiés, les sangsues dans la forêt, les Lickers dans le commissariat, les grands prédateurs verts coupeurs de tête à tous les coins de rue, les grands bonhomme à la gueule cassée, armés de lance-roquette et sujet à la mutation. Mutation d’homme à monstres qui semble se dérouler à tour de bras dans cette ville merveilleuse ! On notera aussi les équipes d’élites chargés de traquer et massacrer les survivants. Quand bien même vous réussiriez à leur échapper, une bombe nucléaire viendra finir le travail au matin… Le plus terrible dans la tragique histoire de Raccoon City, c’est que le mal n’a qu’un visage, celui de l’humanité. Pas de démons, pas de diable, non ! C’est toute la folie des Hommes qui s’expose et se déchaîne dans ses rues, lieux où il fait bon se mettre une balle dans la tête. Dernière délivrance pour échapper à l’horreur.

 
 
 
1:

 
Nous parlions d’enfer ? Et bien Silent Hill, c’est l’enfer. D’où sa place à la tête de ce classement. Toute l’originalité (et l’horreur) de cette ville, c’est qu’elle vous fabriquera un enfer personnalisé, basé sur vos propres peurs, vos pulsions, vos démons et vos désirs. Si bien qu’il faut s’y rendre de soit même pour envisager clairement quel degrés de peur ses rues sont en mesure d’offrir. On peut s’amuser à imaginer à quoi ressemblerait son propre Silent Hill si on est assez lucide sur soi-même, et honnête. Donc la tâche serait difficile, et peut-être qu’il ne vaudrait mieux pas savoir… Voilà pourquoi il ne fait pas bon vivre à Silent Hill et (de façon contradictoire) pourquoi il serait malgré tout intéressant d’y mettre les pieds : pour mieux se connaitre, affronter toutes ses peurs et en revenir… Changé. A condition que nous en revenions ! La mort est chose aisée à Silent Hill. Ce monde inter-dimensionnel en immolation constante, terre bouillonnante de terreur et d’horreur ! Aussi, vous risquez d’y croiser des enfants pas très sympathiques et des fanatiques religieux. Tout ceci noyé dans un déluge de monstres et de créatures tout droit sortie de nos cauchemars les plus effarants…. Qui est partant ? 
 


  

 

5 commentaires:

  1. Rapture en 1960. Bioshock

    RépondreSupprimer
  2. bien vu ;) les cités sous-marine ont également tendance à m'angoisser ! Je pense aussi à l'Atlantide ou au monde de Namor (Marvel) Mais dans le cas de Rapture il y a pas mal de choses intéressantes dans cette ville ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des fillettes à l'allure morbide qui prélèvent du sang sur les cadavres, avant de l'ingérer, avec des "seringues-biberon", escortées par des golems scaphandriers armés de foreuses et qui percent à tout va. Des habitants aliénés qui déambulent à la recherche de ces même fillettes pour les éventrer et prélever un parasite greffé à leur estomac, l'Adam, évidemment tous atteints de schizophrénie incontrôlable, d'accès de violence et d'hallucinations. Des scientifiques débarqués des camps de concentration qui réalisent des expériences génétiques sur des patients non-consentants. Des robots de sécurité qui vous transforme en passoire pour être passé devant une caméra. Une cité sous-marine qui prend l'eau et menace de s'effondrer.
      Oui il y a de quoi faire à Rapture, un paradis devenu enfer.

      ;)

      Et au fait bravo pour ton blog HP.

      Supprimer
  3. toutes les villes de scooby doo aussi :p

    RépondreSupprimer